suite parentale

Aménager une suite parentale

06 nov 2018, par Alto Prestige dans Renovation appartement

L’aménagement des intérieurs a évolué ces dernières années : la cuisine s’ouvre et prend place au sein d’une pièce de vie plus grande, l’espace nuit des parents se transforme en cocon avec une suite parentale. Cette dernière pièce combine trois fonctions : la chambre, la salle de bains et le dressing. Cet espace trois-en-un fait de plus en plus d’adeptes car il permet de donner une certaine intimité au couple qui a ainsi sa propre salle de bains et son propre espace de rangement. Mais aménager une suite parentale demande certaines compétences que seuls des professionnels des travaux de rénovation peuvent vous garantir. En effet, de nombreux éléments doivent être pris en compte pour la réussite de ce projet.

Les éléments à prendre en compte lors de l’aménagement d’une suite parentale

Une suite parentale n’est pas une simple chambre. Le sommeil n’est plus la seule finalité de cette pièce. Elle est aussi utilisée pour se laver, se maquiller, s’habiller, etc. Son aménagement ne doit donc pas être pensé comme celui d’une chambre ou d’une salle de bain ou d’un dressing. Il faut que ces 3 fonctions cohabitent parfaitement pour que la pièce reste un endroit agréable pour chacune des personnes qui y dort. Il convient donc de prendre en compte :

  • les horaires de chacun des conjoints : si un des occupants se lève tôt, il doit pouvoir prendre sa douche et s’habiller sans perturber le sommeil de l’autre ;
  • la circulation : elle doit être fluide entre les espaces. C’est pour cette raison qu’un minimum de 15 m² est généralement conseillé ;
  • les ouvertures et les aérations notamment pour la salle de bains ;

Le recours à des professionnels pour aménager une suite parentale permet d’optimiser l’espace, de prévoir des zones de circulation, de prendre en compte l’humidité apportée par une pièce d’eau, les besoins en éclairage, etc.

Cloisonner les espaces ou non ?

Il est généralement conseillé de cloisonner les espaces pour garantir un minimum d’intimité et ne pas perturber le sommeil de l’autre. Mais il est tout à fait possible de prévoir un espace ouvert si tel est votre souhait et si vous avez bien conscience des éventuels désagréments.

Par ailleurs, il faut savoir que cloisonner ne signifie pas automatiquement fermer. Il est possible de cloisonner des espaces à l’aide d’une verrière, d’une cloison qui n’est présente que sur une partie de la largeur, etc.

Laisser un message